Chez THEM, les seules "stars" sont les artisans et leurs créations chargées d'histoire. Trop souvent restés dans l'ombre, j'ai pensé THEM en les plaçant au centre.

Les tapis berbères... Une approche et un prix justes.

Dans une recherche d’un meilleur équilibre, j'ai repensé la vente d’un objet qui me tient à coeur...

Le tapis berbère.

Régulièrement dans l'année, je pars à la rencontre des femmes tisseuses berbères, directement à la source, dans de petits villages du Moyen Atlas afin de vous dénicher des tapis Azilal aux couleurs vives, des tapis Béni Ouarain aux formes graphiques, des Boujad rares, des Boucherouite plus pétillants les uns que les autres...

Pour moi, pas d’achat sur les salons de la déco comme Maisons et Objets ou dans les souks de Marrakech mais des achats directement à la source, auprès des femmes tisseuses.

Une façon de fonctionner différente qui me permet de pouvoir proposer des prix justes et abordables mais également d’avoir un contrôle sur la rémunération des femmes tisseuses aux doigts de fée avec qui je collabore.

La rencontre avec les artisans est pour moi primordiale lorsque l’on propose de l'artisanat. En connaître plus sur leur savoir-faire, apprendre les symboliques de leurs créations. Partager leur passion.

Des connaissances qui m’enrichissent et que je peux ensuite partager avec vous au travers de THEM.

Chez THEM, tous les tapis Béni Ouarain, Azilal, Boujad, Boucherouite... sont proposés entre 150 et 490€. 

Mais aussi... Des création artisanales rares et exclusives.

Au delà du connu mais tant aimé tapis berbère, je me suis aventurée sur des routes encore inexplorées des 4 coins de la planète pour vous dénicher des créations artisanales rares.

Des rencontres exceptionnelles dans de petites villes gorgées de vie ou des villages reculés indigènes... de longues discussions créatives qui aboutissent sur de nouvelles envies communes. Un échange de compétences, de savoirs, avec une seule ligne directrice : l'authenticité dans la création et la modernité dans le design.

Vases tressés par des indigènes du coeur de l'Amazonie, une réinterpréation de l'art précolombien en sublimes bijoux, céramique bohème de Los Angeles, encens végétal de la riche Amazonie, coussin indigo tissé du Mali...

Une offre de décoration et accessoires aux matières naturelles et au savoir-faire inégalé.

Pour parfaire mon offre, j'ai tenu à vous proposer la quintessence des cosmétiques. Une marque aux pratiques et à la composition exemplaires, 100% végétale. Elle redéfinit totalement les normes de l'industrie et de la beauté à travers ses pratiques. Par le biais de celle-ci, je souhaite démontrer que la nature offre tout ce don nous avons besoin.

J'ai voulu redonner du sens au mot artisan.

En créant THEM, un de mes objectifs était de redonner du sens au mot artisan.

Aujourd’hui le fait-main n’est pas forcément une preuve de qualité et d’éthique. En Inde par exemple, il existe de nombreuses usines d’artisans. Un fait-main à la chaîne et dans de très mauvaises conditions. Un fait-main très peu coûteux et plus rentable qu’un investissement dans des machines. Un fait-main certes mais un fonctionnement d’usine. Un fait-main qui ensuite est utilisé et mis en avant pour des besoins de marketing. 

Fait-main oui, mais avec aucune éthique.

Pour THEM, je déniche des artisans, dans de tout petits ateliers familiaux, qui sont passionnés par leur métier. Très souvent, ils ont acquis leur savoir-faire par leurs parents et ont pour objectif de le transmettre à leurs enfants.

Mon objectif est de participer, à mon échelle, à la préservation de ces savoir-faire ancestraux.

Les indigènes de Colombie, les femmes tisseuses du Maroc, les teinturiers du Mali… toutes ces personnes ont de l’or dans les mains et sont souvent oubliés, mis dans l’ombre.

Avec THEM, j'ai pour ambition de les replacer au centre du concept.

Vous ne m'empêcherez pas de vous raconter l'histoire de chaque création. Laissez-vous porter par la magie du fait-main...

Marion Pelouzet, fondatrice.

Découvrez le concept en vidéo en cliquant ici.